Solidarité et francophonie : 3e don de livres aux détenus francophones du centre de rétention administrative d’Ushiku

 

Solidarité et francophonie : le 16 décembre 2018, la Bouquinerie Solidaire de Français du monde – Tokyo a envoyé un nouveau colis de livres aux Francophones du Centre de rétention administrative de l’Immigration japonaise d’Ushiku (département d’Ibaraki).

Il s’agit du troisième envoi après ceux de novembre 2017 et de janvier 2018, suite à l’appel d’un résident camerounais de ce centre de rétention (Louis-Christian M.)

Le centre de rétention administrative d’Ushiku, l’un des 17 établissements du même type au Japon, a fait tristement parler de lui cette année avec le suicide en avril d’un résident indien, suivi des tentatives de suicide d’un Brésilien, d’un Camerounais et d’un Kurde de nationalité turque, et d’un grève de la faim des détenus pour protester contre la durée et les conditions de détention.

Un nombre croissant d’étrangers en situation irrégulière ou en attente de réponse à leur demande de visa de réfugié sont en effet détenus pour une longue durée dans ces établissements du ministère de la Justice : sur environ 2500 retenus au total, fin juillet 2018 ils étaient 1309 à l’être depuis plus de six mois.

Un accroissement dû notamment à la restriction des possibilités de « sortie provisoire », et au ralentissement des mesures d’éloignement forcé depuis le décès, en 2010, d’un expulsé réfractaire dans l’avion qui devait le ramener dans son pays. Depuis, selon les services de l’Immigration japonaise, les procédures d’expulsion ne sont lancées « que si l’intéressé y consent ».

Rappelons qu’en 2017, 19 628 étrangers ont déposé une demande de statut de réfugié au Japon, mais que celui-ci n’a été accordé, la même année, qu’à seulement 20 personnes.

Des bénévoles japonais apportent régulièrement des livres et des revues en japonais au centre de rétention d’Ushiku, mais les lectures en français manquent cruellement.

Chacun des deux premiers envois avait valu à notre association un message de remerciement très émouvant (par lettre ou teléphone) de la part de leurs destinatairesSouhaitons que cette fois encore il puisse apporter du réconfort à tous les Francophones retenus dans ce centre et adoucir quelque peu leur séjour à l’approche des fêtes de fin d’année.

Pour aller plus loin : article du journal Asahi sur les centres de rétention (en anglais)
 http://www.asahi.com/sp/ajw/articles/AJ201809230039.htm

(merci à Sophie pour la préparation et l’envoi du colis!)

 

Cet article a été publié dans Français du Monde-adfe Tokyo. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s